Faire de l’aquabiking pendant la grossesse, c’est possible?

Publié par Lucie le 08/06/2012   |  Exercices d'aquabiking, La vie du blog   |  5 commentaires

Salut les filles,

J’ai pu constater au fil des commentaires que certaines d’entre-vous se poser la question de savoir s’il était possible de faire de l’aquabiking pendant la grossesse et si ceci n’était pas trop dangereux pour leur future progéniture. En effet, il y a celles qui n’osent pas chahuter un corps en plein bouleversement et les autres qui ne jurent que par l’exercice physique… Peut-on bouger quand on attend un bébé ? Comment et à quelle dose ? Nous tacherons de répondre à ces questions… 

 

Après quelques vérifications, je peux vous dire que vous n’avez pas de soucis à vous faire. Continuer un sport que l’on a l’habitude de pratiquer pendant le grossesse est même vivement conseiller par les médecins. Il est ainsi recommandé aux femmes sportives de continuer leur activité, mais de façon modérée et à leur rythme : le sport conduit en effet en forme et en douceur à l’accouchement. Mais ce n’est pas son seul bienfait. Avec lui, le stress s’envole, on est bien dans sa tête et son corps. La circulation sanguine s’améliore, les jambes et le corps s’allègent. Les kilos superflus sont maintenus à distance et la sangle abdominale est bien entretenue, sinon renforcée. Il existe bien sûr, certaines contre-indications (un col de l’utérus déjà ouvert par exemple), mais en l’absence d’un problème particulier signalé par le gynécologue, l’activité physique peut et doit être poursuivie. Les femmes qui pratiquent régulièrement un sport ont tout intérêt à continuer pendant leur grossesse, au risque de voir leur courbe de poids augmenter fâcheusement… et leur moral baisser dans les mêmes proportions. Pour les non sportives par contre, inutile de vous y mettre, la grossesse n’est pas la période idéale pour commencer : il faut apprendre de nouveaux gestes, ce qui peut augmenter votre fatigue.

 

Tout ce qui change en vous pendant la grossesse…

Attendre un bébé entraîne des modifications dans l’organisme : le volume sanguin et le débit cardiaque augmentent, la capacité pulmonaire est légèrement diminuée, vous vous essoufflez davantage. Les hormones sécrétées en grande quantité rendent vos ligaments plus extensibles : vous êtes très souple, mais risquez aussi de vous tordre plus facilement la cheville ! Le poids et l’encombrement de votre ventre s’accroissent, le déplacement de votre centre de gravité vous rend maladroite ou influe sur votre équilibre. Continuer l’aquabiking, vous permet ainsi de conserver votre souffle et votre rythme cardio-vasculaire, ce qui ne peut être que bénéfique pendant cette période, ainsi que pour soulager vos problèmes de dos, tonifier vos jambes et amoindrir vos problèmes veineux. Par ailleurs, conserver une alimentation saine, suffisamment riche en potassium est essentielle car elle aide à lutter contre la survenue de crampes, plus courante pendant la grossesse. A cette fin, il vous faudra consommer en abondance légumes, fruits et viande. N’oubliez pas non plus de boire beaucoup d’eau afin de prévenir toute déshydratation.

 

Faire du sport oui, mais avec prudence….
Pour toutes les raisons évoquées précédemment,  l’activité sportive doit être exercée avec prudence pendant cette période. Un effort très intense, long et répétitif pourrait entraîner une souffrance foetale, une hypoglycémie ou une chute de tension. Toutes les activités ne sont pas égales devant la grossesse : le simple bon sens doit faire préférer les sports non violents pour éviter mouvements brusques, secousses et chutes. En fait, il faut privilégier tout ce qui favorise la relaxation et la respiration.

Le vélo sur route est ainsi contre-indiqué en temps de grossesse du fait des risques de chutes qu’il peut engendré, mais pour l’aquabiking il n’y a pas de risque. Ainsi, poursuivre l’aquabiking, ne peut être que bénéfique pour votre coeur et pour celui de votre bébé. Cependant, au moindre signe de faiblesse ou de fatigue au cours d’une séance,  il est tout de même vivement conseiller de vous arrêter. Il n’est en effet pas question de depasser ses limites quand on est enceinte.

En outre, éviter les exercices de changements de position (assis, en danseuse, accroupi entre le guidon et le pédalier…) semble conseiller pour ne pas qu’il vous arrive quelque chose ou pour ne pas trop vous fatiguer. Peut être que l’aquabike en cabine est même mieux adapté que les séances collectives d’aquabiking dans ce cas ci. Vous pouvez en effet dans ce cas, pédaler à votre rythme tout en téléphonant, regardant la télévision, écoutant votre iPod ou même lisant un magazine.

Enfin, il est essentiel de prendre en compte que chaque femme est différente et donc que ce qui est vrai pour certaines de l’est pas forcément pour vous. Un suivi mensuel par votre gynécologue, votre médecin traitant ou une sage-femme qui suit votre grossesse est ainsi indispensable pour pratiquer en toute sécurité.

 

Le magazine Famili a ainsi préconiser dix commandements à suivre pour continuer à pratiquer le sport en toute sécurité, les voici:

1. Prenez toujours l’avis du médecin ou de la sage-femme qui suit votre grossesse avant de pratiquer un sport.
2. Limitez-vous à une heure et demie de sport par semaine, par tranches de trente minutes maximum.

3. Habillez-vous de vêtements souples et amples pour évacuer la transpiration. Adoptez des matières naturelles comme le coton.

4. Portez un bon soutien-gorge avec des bretelles larges et renforcées et une bande sous la poitrine soutenant bien les seins.

5. Faites toujours cinq minutes d’échauffement avant de commencer. Par exemple, étirez-vous doucement (bras et jambes) ou pratiquez quelques exercices de respiration devant une fenêtre.

6. Buvez beaucoup d’eau pour lutter contre la déshydratation. Surtout avant, mais aussi, pendant et après l’effort.

7. Prévoyez un en-cas : banane, barre de céréales, fruits secs… à manger pendant la pause ou après. C’est excellent contre le coup de pompe.

8. Ne vous imposez pas de performances ou d’objectifs à atteindre. Allez à votre rythme. Sachez ralentir et prendre le temps de souffler.

9. Ecoutez-vous. Si vous êtes fatiguée, si vous avez trop chaud ou ressentez une douleur anormale (crampe, contractions…) : stoppez-vous !

10. Débrouillez-vous pour être accompagnée : c’est plus prudent et aussi plus amusant !

 

Pour en savoir plus : Quels sports pendant la grossesse ? – Famili.fr

Discutez de ce sujet dans le Forum !! - (1) Messages



Commentaires (5)

Bonjour,

Du 3ième au 7ième mois sans problème. Avant ces pas évident pour des raisons d’accroche du Fétus, après le 7ieme les exercices devienne complexe.
Mais tous cela dépend d’une personne à une autre,
A votre maître nageur d’adapté sa séance ……..

Stéphane

C’est exactement ça! Merci de votre précision.

Bonjour à tous !

Enceinte de 5 mois je fais de l’aquabiking dans un nouveau centre rue Notre Dame de Nazareth dans le 3ème qui propose des cours spéciaux pour femmes enceintes, c’est vraiment top ! J’espère pouvoir continuer à en faire le plus longtemps possible avant la grande date !
Et comme le dis stéphane, en effet, les coachs sont très important, ils savent comment nous faire travailler selon notre avancement dans la grossesse. Je le repète, c’est vraaiiment TOP !

Diane,
J’y suis allée. Dans le même centre que toi. Ca me fait du bien et les coachs savent exactement ce que tu peux faire. Je suis à 6 mois de grossesse et je compte bien en faire au moins 1 fois par semaine. Ils ont des plages horaires spéciales pr cours de femmes enceinte!

Bonjour
Je pratique le sport depuis des année… Ainsi l aquabike
Mais je vais être soumise à une fécondation invitro je voudrais savoir si je peu continué mon cours d aquabike ? Au début?? De ma fécondation ??

Donnez votre avis !